Avant de s’établir avec sa femme chez Sélection Laval, M. Lambert a toujours eu un mode de vie très actif. Joueur de golf semi-professionnel début vingtaine, il s’est ensuite consacré à sa carrière au sein du gouvernement tout en pratiquant divers sports pour le plaisir. Entretien avec un passionné au bonheur contagieux.

Pourquoi vous appelle-t-on le roi de la garnotte ? 

« Tout simplement parce que c’est moi qui m’occupe du terrain. Ici, on a beaucoup de liberté et d’écoute. Avec le temps, nous avons effectué quelques améliorations au terrain afin de permettre à tous de jouer à leur rythme. Par exemple, à l’aide de tuyaux, j’ai construit une base surélevée pour y déposer les boules de pétanque. Les personnes qui ont du mal à se pencher peuvent donc jouer en toute quiétude.

J’ai commencé à jouer au golf à 8 ans, à 10 ans je donnais des cours et aujourd’hui, je continue d’encourager mes pairs à bouger en offrant du coaching à tous ceux qui affirment “ne pas savoir jouer” ou qui souhaitent s’améliorer. L’un de mes plaisirs ici est d’ailleurs de rallier les gens — surtout les hommes — qui ont parfois tendance à moins s’y retrouver lors de certaines activités. Je n’ai pas de mérite, les sports, c’est facile pour moi et je fais le choix de partager cette passion. Ça me rend heureux de la faire, tout comme m’occuper du terrain et l’hiver, je donne des leçons de golf à l’intérieur. On a développé des activités qui plaisent autant aux hommes qu’aux femmes. »


À qui s’adresse la pétanque ?

« TOUS peuvent jouer à la pétanque de 7 à... 97 ans ! Moi qui ne savais pas jouer en arrivant ici, je pense que c’est avant tout une question de pratique et de passion. »


Quel est votre meilleur moment depuis votre arrivée chez Sélection ? 

« À notre arrivée chez Sélection — ma femme et moi — avons dû former notre groupe afin de pouvoir participer aux différents tournois. Nous avons fait équipe avec une dame de 85 ans qui n’avait pas été choisie parmi les autres équipes. Elle avait pourtant beaucoup d’énergie et d’aplomb et ensemble — en joignant nos forces — nous avons gagné le tournoi cette année-là. C’était un moment magique et une fierté pour nous. À partir de ce moment, on nous disait à la blague de ne plus jouer ensemble, car nous étions trop “forts”. »

 


Pourquoi cette activité génère-t-elle du bonheur pour vous ?

« C’est une activité extérieure qui nous porte à rencontrer les gens et à avoir du plaisir tout simplement. »


Quel est le secret de votre bonheur ?

« Il faut d’abord ne pas se prendre au sérieux ! Ça, c’est ma mère que l’a enseigné. Je pense qu’il faut prendre la vie au jour le jour, au présent. Demain, on ne sait pas, mais aujourd’hui, oui. Quant à hier ? C’est déjà du passé ! Si tu n’as pas de plaisir dans vie, tu vas la trouver longue. »


À part la pétanque, quels sont vos plaisirs d’été chez Sélection Laval ?

« On joue aux cartes et l’été, on s’installe parfois dehors. Justement, c’est une activité à ne pas prendre au sérieux. C’est plaisant de gagner, mais une fois la partie terminée, on oublie qui est gagnant ou perdant et on garde avec nous le plaisir du moment, tout simplement. »

 

Envie d’en apprendre davantage sur les bonheurs d’été chez Sélection? Cliquez ici!

TROUVEZ VOTRE NOUVEAU CHEZ-SOI

Rechercher maintenant